blog2blob

Flexion, réflexion, boîte de thon

Archive for the ‘Films’ Category

“Party Cloudy”, une bien belle entrée en matière pour le nouveau Pixar “Up”

Posted by blog2blob sur 10/06/2009

A voir ICI

Fubiz

Posted in Films, Uncategorized | Tagué: , , | Leave a Comment »

« Vengeance » de Johnnie To : Triades, rose bonbon et Roland Garros

Posted by blog2blob sur 02/06/2009

J’avoue : avec ce titre, je grille une étape. La barbante étape des mots-clés que je dois trouver pour référencer brillamment mon article sur la planète blog. Autant dire que le mec qui tapera « rose bonbon » sur google ou sur wikio aura toutes les chances de tomber sur une critique de « Vengeance ». Vous avez dit bien joué ?

Enfin passons, ce soir j’avais envie de bouffer du ciné et j’ai hésité entre X-men, le Ken Loach avec Canto et ce film-là. Ce qui a fait la différence, c’est ma curiosité. Parce que depuis que j’ai entendu dire que Johnny Hallyday allait jouait dans un Johnnie To – qui plus est en sélection officielle à Cannes – c’est peu de dire que j’étais curieux de voir le résultat.

Johnnie To, c’est Election 1 et 2 – soit la trilogie du Parrain pour l’Asie -, The Mission, Breaking news et bien d’autres très bon films, si ce n’est chefs d’oeuvres. Johnnie To est aux Triades et aux tueurs, ce que Coppola est à la mafia, avec en plus la sauce Hong Kongaise qui donne au sang des teintes rose bonbon et qui fait d’un mec seul contre 20 un vainqueur tout désigné. Ca situe le contexte et l’attente…

Maintenant, avant d’en venir au cas Johnny, je dois dire que la présence-même d’un occidental dans un Johnnie To me paraissait en soi déjà très saugrenue (=adjectif en voie de disparition, je m’adapte à l’acteur principal). A t on déjà vu un chinois dans le Parrain ? Non. Je veux bien la mondialisation, je veux bien l’Union Europénne, je suis à fond pour l’ouverture mais un blanc dans un Johnnie To, c’est NON.

Et Johnny chez Johnnie, c’est à peu près aussi improbable que Nadal qui paume à Roland Garros contre cette tête de con de Soderling. 2009 était donc bien l’année de tous les dangers…

Blague à part, je ne vais pas vous cacher plus longtemps que le film est très décevant. Johnny est conforme à ce que je craignais : bovin. Il n’existe que par la présence des autres acteurs, et en l’occurence de ses 3 alliés, qui composent une vraie galerie de portraits à la To. Il n’en reste pas moins que To sait toujours gérer l’espace comme Zidane sur un terrain de foot et que ça donne encore des scènes de fusillade mémorables. A part ça rien, circulez ya rien d’autre à voir que Johnny qui perd la mémoire et qui prie dans l’eau avec des enfants qui apparaissent comme dans un mauvais clip de « we are the world ».

Il parait que Johnnie – admirable chanteur par ailleurs – a conclu son dernier concert avec « Et maintenant que vais-je faire ? ». Et ben premièrement continuer de faire ce que tu sais faire de mieux : chanter. Et deuxièmement, arrêter de pourrir la filmographie de grands metteurs en scène.

Et maintenant, moi ce que je vais faire, c’est aller me coucher.

Posted in Films, Uncategorized | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Rachel se marie… et ressuscite un blog

Posted by blog2blob sur 25/05/2009

Ca fait des plombes que j’ai pas écrit. Trop de boulot, trop de soleil, trop de tennis, trop d’excuses. Pas trop de bons films mis à part celui là, que j’ai adoré. 

Bon, c’est pas en vous racontant le sujet que je vais vous donner envie : c’est l’histoire d’une fille – Anne Hattaway, magique – dépressive, suicidaire (on le serait à moins quand on sait pourquoi) de retour au bercail pour le mariage de sa soeur. Et après pas moins d’1 an de désintox. Ca, c’est dit.

En partant de ce postulat, on a du mal à croire que ce film fait souffler un vent de fraîcheur et d’optimisme. Et pourtant, c’est juste, c’est fin, c’est beau à vous faire chialer 20 fois et sourire 50 ! C’est bien joué, bien filmé, incroyablement bien écrit. C’est une bombe inattendue, c’est le film de l’année et je dirais même qu’il intègre mon top 20 de tous les temps, c’est dire… 

Ca fait kiffer la vie et croire en l’avenir. Et le jour où la Corée du Nord fait péter une bombe atomique et où Michel Sardou sort une autobiographie, Dieu sait que ça fait du bien de rêver…

Posted in Films | Tagué: , | Leave a Comment »

Oscars 2009 : hommage à Hugh Jackman… et à Kiki !

Posted by blog2blob sur 07/05/2009

Hugh Jackman est de la race des grands, Kiki aussi, c’est l’un de mes meilleurs potes et c’est un peu mon nègre à moi, mon bienfaiteur…

Voilà, le blog est un peu en jachère ces derniers temps (pour mieux refleurir ?) et c’est comme souvent le « plus joli des kikis » qui m’aide à garder le cap niveau idées. Pour assumer l’influence, je rebalance un copié/collé de son dernier mail. On y parle de Hugh Jackman – qui fait partie de ces mecs trop beaux, doués, marrants, bref crispants ! – de google, de National Geographic… et de mon iPhone. Thanks mec !

« Bon je vais regarder comment faire passer ton iphone en 2.0 le plus simplement possible. Doit bien y avoir un truc simple ui est sorti du carton….

C’etait cool de t’avoir au tel. Fais chier cette putain de connexion internet.

Ci dessous les trucs que tu dois voir:

Hugh Jackman aux Oscars: tout simplement énorme le mec… j ai vu un docu sur sa preparation, son stress, le fait qu il a du prendre des cours de chant et de danse, etc…
http://www.dailymotion.com/user/Alconis/video/x8hppp_oscar-2009-hugh-jackman-opening-vos_fun

La preuve qu’ils ont vraiment rien à faire chez Google (incroyable beatbox)
http://www.dailymotion.com/video/x83cz4_nathan-flutebox-lee-and-beardyman_music

Si t’as rien à faire, assez impressionnant: la « photo infinie » du national geographic (clique sur une partie de la photo pour zoomer, etc…)
http://www.thegreenguide.com/infinite-photograph

Allez je t’en balancerai plus une autre fois, faut quand meme bosser un peu…

La bise
Alex »

Posted in Blob story, Films, Uncategorized | Tagué: , , | 1 Comment »

OSS 117 Rio ne répond plus : plus qu’une bonne comédie, un grand film !

Posted by blog2blob sur 28/04/2009

On qualifie rarement les comédies de « grands films ». A croire que déclencher des barres de rire n’est pas un art, en tout cas pas comme celui d’émouvoir ou de faire peur.

Pour OSS 117, on peut pourtant parler de grand film. Personnellement, je pense que le meilleur humour n’a pas de tabous, qu’on peut rire de tout si c’est fait avec un minimum de finesse et d’intelligence. Ben ça tombe bien, voilà un film ou tout le monde en prend pour son grade, où un chat est un chat, où tous les asiatiques sont des chinois, où les juifs ont des gros nez, où l’on doit respecter son père même si il est nazi (l’une de mes plus grosses crises de rire du film)…autant de préjugés et de leçons de morale à la con, distillées avec un art du rire millimétré.

OSS 117, c’est un scénario et des dialogues au cordeau, une interprétation grandiose avec une performance incroyable de Jean Dujardin (chaque plan de lui est à mourir), une réalisation d’orfèvre (du split screen de bon goût, des couleurs très 60’…), des effets spéciaux à couper le souffle (vous n’aurez plus jamais peur des crocodiles ;-)). Bref, du très beau boulot.

J’ai été élevé aux vrais 0SS 117 par mon grand-père, des sortes de sous James Bond où le héros incarnait la toute puissance de l’empire colonial français. Le problème c’est que j’étais trop jeune/con pour y voir du second degré et que mon grand père était trop un pur produit de cette époque pour y voir autre chose qu’un super-français crédible. C’est donc une belle revanche pour mon cerveau de moineau de l’époque, parce que avec le OSS 117 new generation, si il y en a qui en prennent plein la tronche, c’est bien les Français !

Et rire de tout, ça passe encore mieux quand c’est pour rire de soi même.

Posted in Films | Tagué: , | 3 Comments »

Public Ennemies : ça promet…

Posted by blog2blob sur 22/03/2009

Ca fait un moment qu’on attend un vrai bon film de gangsters. Faut dire qu’avec les années 70 et 80 et au début des 90′, on avait été servi et bien servi : la trilogie des parrains, Scarface, les affranchis, les incorruptibles, Heat… plus récemment, on a eu Casino et – j’ose le cocorico – Mesrine, mais c’est à peu près tout.  

Donnie Brasco valait surtout pour Johnny Depp et Pacino mais il lui manquait un vrai king aux manettes. Un king qu’est justement Michael Mann, réalisateur du Dernier des mohicans, de Collateral… et de Heat. Un mec sympa en plus, puisqu’il offre à Depp une occasion en or de rejoindre définitivement les grands acteurs-gangsters que sont Pacino, De Niro et Pesci. Il joue John Dillinger, une légende de la criminalité américaine, et est accompagné de Marion Cotillard et Christian Bale.

Bref, tout ça sent très bon. Voici la bande annonce, en attendant le 24 juin.

Posted in Films | Leave a Comment »

« Loin de la terre brûlée » : beaucoup mieux que son titre ne l’indique

Posted by blog2blob sur 19/03/2009

« C’est le mec qui a commis ce titre qu’il faudrait brûler » est la première chose que m’a évoqué ce film.

N’empêche que je suis quand même allé le voir, ne serait-ce que parce que le réalisateur et scénariste du film a déjà pondu le scénar’ de 21 grammes, Babel ou 3 enterrements. Soit 3 bombes (et pourtant c’est Besson qui a produit le 3ème…). J’avoue que j’y suis aussi un peu allé pour Charlize Theron… parce que c’est une très bonne actrice. Et quand cette « très bonne actrice » apparaît toute nue – plutôt longuement – au bout de 5 minutes, on a déjà oublié la faiblesse du titre.

Plus sérieusement, j’ai aimé ce film. Le scénario est simple et plutôt prévisible, un peu comme Gran Torino. Sauf que là ça m’a touché. D’abord, parce que le désert de la frontière mexicaine créé définitivement une ambiance propice à des bons films (on a encore pu le voir dernièrement avec « No country for old men ») : c’est sec, étouffant et ça sent la charogne et le crime à plein nez. Et puis c’est tellement épuré que ça laisse toute la place au jeu des acteurs : ça tombe bien parce que, dans le cas présent, c’est rudement bien joué. Au risque d’insister, Charlize Theron est vrrraiment une bonne actrice. Mais la révélation du film c’est Kim Basinger, ex sex symbol qui multiplie désormais avec bonheur les rôles de mère torturée (8 mile) : ici, elle est vraiment habitée par le rôle, par cette histoire d’amour aussi simplissime que forte… et on vibre avec elle. C’est LE point fort du film et, pour moi, il justifie à lui seul le déplacement.

Et ceux qui n’aiment pas attendront la 6ème minute pour quitter la salle…

Posted in Films | Tagué: , , , | 2 Comments »

Un Gran Torino pas si grand

Posted by blog2blob sur 08/03/2009

Hier, je suis allé mater le dernier Eastwood. Une valeur sûre. J’ai vu et – au minimum – aimé tous ses films. La bande annonce m’avait convaincu, ça semblait s’inscrire dans la lignée des Impitoyable, Mystic River, Inspecteur Harry et autres Pale Rider… Autant de films qui ont en commun 2 thèmes majeurs de la filmo Eastwoodienne : la vengeance et la rédemption, la deuxième étant souvent la conséquence de la première.

Autre bonne raison d’aimer le film : Eastwood est le dernier monstre sacré d’Hollywood. Un réalisateur hyperactif (à 1 film par an, c’est le seul que je connaisse avec Woody Allen), hyperproductif  (il privilégie la spontanéité des acteurs et ne tourne jamais plus de 2 ou 3 fois la même scène…quand d’autres la répètent 100 fois), hyperoscarisé (Million Dollar Baby et Impitoyable si on ne parle que du Meilleur Film…)…bref, la super classe, qui fait qu’on est o-bli-gé d’aimer les désormais auto-proclamés chefs d’oeuvre d’Eastwood.

Ben faut croire que je me suis pas encore senti assez obligé. J’ai été terriblement déçu par ce film, alors même que j’étais bien décidé à en accepter les défauts pour l’apprécier au second dégré. Parce que les défauts sont trop gros et les ficelles trop prévisibles (dans le même genre, je préfère limite un Steven Seagal…). Parce que Clint en fait des tonnes en vrombrissant comme une Gran Torino encrassée, à la manière des autres personnages, trop caricaturaux (le jeune réservé, la soeur extravertie…). Parce que Clint joue bien mieux les guides éclairés dans Honkytonk Man ou Million Dollar…

Et parce que 15 jours (ou 1h30 en « durée de film ») ne suffiront jamais à faire du parfait con le parfait messie, d’un partisan du port d’armes raciste un pacifiste tolérant, même dans l’Amérique d’Obama (et d’ailleurs Clint n’a pas voté Obama puisque c’est un pro-républicain ultra conservateur… bon, je m’éloigne du sujet là).

Ce film ne me fait pas oublier que Clint est un très grand réalisateur doublé d’un grand acteur. Mais même les plus grands échouent… et ça, c’est vachement rassurant pour les petits que nous sommes.

Posted in Films | Tagué: , | 2 Comments »

Quand Tarantino revisite la seconde guerre mondiale…

Posted by blog2blob sur 24/02/2009

Ca s’appelle Inglorious Bastards et la bande annonce est en ligne depuis quelques jours…

Ca confirme d’ores et déjà plusieurs choses :

– que Tarantino est un psychopathe sadique et génial

– que Brad Pitt sait aussi bien jouer les jeunes-vieux romantiques que les lieutenants américains-fascisants

– que Full Metal Jacket et Papa Schultz vont prendre une sacrée claque dans la gueule

– qu’on sait toujours pas quand ca sort mais qu’on sait que Brad sera accompagné par Mélanie Laurent et Diane Kruger. Ce qui confirme le point n°1.

– et que moi j’y serai !

Posted in Films | Tagué: , , , , , , | 5 Comments »

Slumdog Millionaire oscarisé ? Faut pas déconner…

Posted by blog2blob sur 22/02/2009

Le dernier film de Danny Boyle figure parmi les grands favoris pour recevoir cette nuit l’Oscar du meilleur film. Sans être un mauvais film, ca en ferait l’Oscar le plus médiocre depuis Shakespeare in Love.

Au départ, un schéma narratif assez (trop ?) simple…

C’est l’histoire d’un ado indien qui va passer, en l’espace d’un film, du statut d’enfant des bidonvilles à celui de star nationale (et millionnaire) grâce au jeu « Qui veut gagner des millions ? ». Et sur qui pèsent de fortes suspicions :  comment un jeune naze de serveur de thé (et je pèse mes mots par rapport au Jean Pierre Foucault local, qui donne des envies de meutre) pourrait répondre à toutes ces questions ?  

S’ensuit une succession de questions-réponses acccompagnées de leur  flashback explicatif… ca passe bien les 2 ou 3 premières fois mais vient un moment où on se demande quand ca va s’arrêter.

Le résultat : une sorte d’american dream made in India by an english director, avec plein de bons sentiments fraternalistes très asiatiques qui rappellent les productions de John Woo (from Hong Kong). Et si je vous dis que l’on y multiple les allusions à Alexandre Dumas et que ca se termine façon Bollywood, vous avez compris qu’on a là un vrai « film international ».

… ou un film confus, qui se cherche entre vrai bon documentaire (les bidonvilles sont superbement filmés) et pure fiction, entre drame et film d’action, entre film d’auteur et pur film de divertissement.  La réalisation est assez inégale, partagée entre de superbes plans aux couleurs chaudes et un montage un peu trop survitaminé qui fait passer Trainspotting pour un conte de Noël (en même temps, quand on a vu cet allumé de Danny Boyle une fois en interview, on comprend…).

Au final, un bon moment mais aussi l’impression d’un film passé à côté de son sujet : l’Inde. Parce que comme l’ont magnifiquement montré Constant Gardener et la Cité de Dieu, on peut divertir et faire réfléchir.  

Mais n’est pas Fernando Meirelles qui veut…

Posted in Films | Tagué: , , , , | 3 Comments »