blog2blob

Flexion, réflexion, boîte de thon

OSS 117 Rio ne répond plus : plus qu’une bonne comédie, un grand film !

Posted by blog2blob sur 28/04/2009

On qualifie rarement les comédies de « grands films ». A croire que déclencher des barres de rire n’est pas un art, en tout cas pas comme celui d’émouvoir ou de faire peur.

Pour OSS 117, on peut pourtant parler de grand film. Personnellement, je pense que le meilleur humour n’a pas de tabous, qu’on peut rire de tout si c’est fait avec un minimum de finesse et d’intelligence. Ben ça tombe bien, voilà un film ou tout le monde en prend pour son grade, où un chat est un chat, où tous les asiatiques sont des chinois, où les juifs ont des gros nez, où l’on doit respecter son père même si il est nazi (l’une de mes plus grosses crises de rire du film)…autant de préjugés et de leçons de morale à la con, distillées avec un art du rire millimétré.

OSS 117, c’est un scénario et des dialogues au cordeau, une interprétation grandiose avec une performance incroyable de Jean Dujardin (chaque plan de lui est à mourir), une réalisation d’orfèvre (du split screen de bon goût, des couleurs très 60’…), des effets spéciaux à couper le souffle (vous n’aurez plus jamais peur des crocodiles ;-)). Bref, du très beau boulot.

J’ai été élevé aux vrais 0SS 117 par mon grand-père, des sortes de sous James Bond où le héros incarnait la toute puissance de l’empire colonial français. Le problème c’est que j’étais trop jeune/con pour y voir du second degré et que mon grand père était trop un pur produit de cette époque pour y voir autre chose qu’un super-français crédible. C’est donc une belle revanche pour mon cerveau de moineau de l’époque, parce que avec le OSS 117 new generation, si il y en a qui en prennent plein la tronche, c’est bien les Français !

Et rire de tout, ça passe encore mieux quand c’est pour rire de soi même.

Publicités

3 Réponses to “OSS 117 Rio ne répond plus : plus qu’une bonne comédie, un grand film !”

  1. Mariacci said

    Une bien belle déclaration d’humour…
    comme on aimerait en voir plus souvent…

  2. Garambouille said

    Ce qui est légèrement amusant, c’est qu’il est difficile de parler d’OSS 117 comme d’un sous-James Bond « français » dans la mesure où, avant d’être francisé par les scénaristes du film, c’était un agent secret américain dans les livres de Jean Bruce, l’OSS étant l’ancêtre de la CIA… Donc votre commentaire est très rigolo et vous parlez parfaitement bien de livres que vous n’avez jamais lus….
    Sans rancune car le piège était dans le nom, « Hubert Bonisseur de La Bath » étant en fait le descendant de colons français installés en Louisiane…

  3. blog2blob said

    Et bien, merci pour l’info. La prochaine fois, promis je me documenterai mieux(de là à lire les livres par contre…).
    Disons que l’OSS 117 de l’époque était donc un symbole de l’empire colonial tout court 😉
    Mais je vais m’empresser de rectifier auprès de mon grand-père. Parce que si même lui m’a menti, j’ai soudain des doutes sur l’existence du père Noel !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :